La religion en Jamaïque

 

 

La Jamaïque est un pays exotique de l’Amérique du Nord situé au large des Caraïbes. Cette île est notamment connue pour sa culture diversifiée et atypique. En effet, c’est là qu’est né le mouvement le plus pacifiste et le plus méconnu du monde : le rastafarisme. À bien des égards, le mouvement rasta n’est rien de plus qu’une simple mode passagère. Pourtant, c’est une véritable religion qui tend à véhiculer un message puissant.

 

 

La religion en Jamaique rastafarishop.fr 1

 

Les différentes religions qu’on retrouve en Jamaïque

 

Contrairement aux idées reçues, la Jamaïque n’est pas un territoire exclusivement rasta. En effet, plusieurs religions sont présentes sur l’île. Parmi ses 2,8 millions d’habitants, 65 % sont chrétiens (dont 60 % protestants et 5 % catholiques) et 35 % seulement sont rasta.

On retrouve également des traces de religions moins dominantes comme l’Islam (moins de 1 %), le judaïsme (moins de 1 %) et le Jéhovisme (qui atteint 2 %). Aujourd’hui, d’autres croyances comme Ia foi Baha’ie, l’hindouisme, l’Obeah, l’Église Orthodoxe, le Bouddhisme, le Sikhisme et bien d’autres encore font aussi leur apparition sur l’île caribéenne. De plus, il faut aussi savoir que 21 % des Jamaïcains n’ont pas d’appartenance religieuse particulière.

Parmi ces nombreuses religions, certaines ont évolué pour former des sous-groupes religieux. Cette évolution est notamment due au métissage et à la diversité importante de la population locale. Par ailleurs, à cause de sa part de culture africaine, il n’est pas rare de trouver des personnes pratiquant encore l’animisme en Jamaïque. Que ce soit des sorts de guérison ou des rituels de sacrifice pour conjurer une malédiction, les sorciers sont encore très présents et très consultés dans le pays.

 

 

 

La religion en Jamaïque christianisme - rastafarishop.fr

Le christianisme : la religion officielle de la Jamaïque

 

Étant donné que près de 65 % de la population jamaïcaine est chrétienne, le pays en a fait sa religion officielle.

                Les origines du Christianisme en Jamaïque

En se basant sur des faits historiques, le Christianisme est arrivé en Jamaïque avec les colons espagnols au début du XVIe siècle. Oppressés par le régime colonial, les habitants n’ont pas eu la liberté de revendiquer leur propre croyance et ont été contraints d’adopter celle de l’envahisseur.

Entre temps, de nombreux esclaves africains ont fait escale en Jamaïque durant cette période. Ces derniers avaient également leur propre religion, mais furent obligés d’adopter celle de leurs maitres blancs. Toutefois, une minorité a conservé ses croyances traditionnelles, ce qui a donné naissance à un véritable syncrétisme religieux.

 

                L’évolution du protestantisme

Au fil des années, le protestantisme en Jamaïque a évolué pour donner naissance à diverses églises réformées. On distingue notamment :

  • L’Église de Dieu
  • Des adventistes du 7e jour
  • Les baptistes
  • Les pentecôtistes
  • Les anglicans

À cause de son histoire étroitement liée à celle de Martin Luther King, les Jamaïcains voient le protestantisme comme une religion favorable aux personnes de couleur. D’ailleurs cette perception a été accentuée après l’avènement de George Liele, le premier prédicateur noir américain. Grâce à ses préceptes et à son enseignement, beaucoup d’esclaves noirs ont décidé de se convertir au protestantisme, qui est depuis la religion dominante en Jamaïque. Actuellement, seule une infime partie de la population jamaïcaine conserve la religion des colons, à savoir le catholicisme (5 %).

 

 

 

Le rastafarisme : plus qu’une religion, un mouvement spirituel

Le rastafarisme est une doctrine adoptée par 35 % des Jamaïcains. C’est dans ce pays qu’elle a trouvé ses racines. Cependant, en opposition avec la croyance populaire, la Jamaïque n’est pas un pays exclusivement rasta.

                Origine du Rastafarisme

Le rastafarisme est né du mélange des idéaux du protestantisme, du mysticisme et du panafricanisme en 1930. Son instigateur se nomme Leonard Percival Howell. Le mouvement est considéré comme une réponse aux persécutions et l’extrême précarité que les noirs devaient subir malgré l’abolition de l’esclavage.

Ayant trop souffert, ces derniers ont fini par désigner l’Éthiopie comme une terre promise où il pourrait vivre libre et heureux. Cette conviction découle de l’interprétation de la Bible qui désigne l’Afrique, et particulièrement l’Éthiopie, comme le berceau de l’humanité. De plus, à cette époque, l’Éthiopie était le seul pays africain à résister aux colons européens. Cette particularité a fait de ce pays un modèle de résistance, d’indépendance, d’espoir et de confiance aux yeux de nombreux noirs.

                La naissance d’une idéologie panafricaine

C’est en 1924 qu’un orateur et journaliste du nom de Mavin Garvey révolutionne l’histoire du Rastafarisme. Très influent, il véhicule la pensée que le retour en Éthiopie est le seul moyen pour les noirs de se sortir de la misère. Pour appuyer cette idéologie, il reprend les paroles du révérend James Morris Webb qui prédisait que le couronnement d’un roi noir en Afrique serait synonyme de délivrance. Dès lors, de nombreux noirs burent ces paroles et attendirent la venue de ce roi comme celle du messie.

Et c’est exactement à ce moment-là que Hailé Sélassié Ier (Force de la Trinité), de son vrai Tafari Makonnen, fut couronnée empereur d’Éthiopie. Immédiatement, la population noire a considéré cette bonne coïncidence comme une réponse à la prophétie. D’autant plus que Tafari se traduit par « celui qui est redouté ».

                Les enseignements du Rastafarisme

Très différentes des autres religions, le rastafarisme a une identité qui lui est propre. Toujours en se basant sur les Paroles de la Bible, les adeptes de ce mouvement se font pousser les cheveux en Dreadlocks et utilisent la Ganja comme moyen de communication avec Dieu. Il est aussi intéressant de savoir que les rastas respectent beaucoup la paix et la vie, c’est pour cela qu’ils aiment leur prochain et la nature.

Depuis sa création, les idéaux de la philosophie rastafari sont restés les mêmes :

  • Ne pas se soumettre face à l’oppression
  • S’émanciper de cette société babylonienne qui ne se soucie pas des plus démunis
  • Lutter pour la liberté
  • Donner plus de valeur aux opprimés et aux humains en général
  • Revendiquer leurs droits
  • Honorer la nature

 

La religion en Jamaïque Reggae - rastafarishop.fr

Le Rastafarisme à l’échelle mondiale

L’expansion à l’échelle mondiale du Rastafarisme commence avec l’apparition de la musique reggae à la fin des années 1960. Ce style est un mélange de ska, de dancehall, de rocksteady et de musique traditionnelle jamaïcaine. C’est sur ce rythme que Bob Marley, le rasta le plus connu du monde, crée ses chansons. Dans les années 70, il utilisera ce canal comme moyen de transmission de l’idéologie rastafari.

Devenues une légende, les musiques de Bob Marley parlent pour tous les rastas et donnent à ce mouvement une influence planétaire. En effet, à partir de là, l’idéologie rasta n’est plus réservée aux jeunes noirs, mais à des millions de personnes à travers le monde. Avec lui, la souffrance des opprimés est révélée aux grands jours. Depuis, le reggae est devenu synonyme de force, de courage et d’espoir.

La religion en Jamaique Dreadlocks rastafarishop.fr

Comment reconnaître un rasta ?

Aujourd’hui, le mouvement rastafari est adopté par des millions de gens de couleurs et de nationalité différentes. Les adeptes de cette religion et de cette façon de penser sont facilement reconnaissables à leur style vestimentaire et à leur style de vie.

                Une identité unique

Même dans les temps modernes, les rastas conservent toujours leurs valeurs traditionnelles. À savoir les dreadlocks, la consommation de l’herbe sacrée Ganja pour communiquer avec l’Ultime Divinité et port des couleurs du rastafarisme. Ces couleurs symbolisent non seulement le retour en Éthiopie, mais aussi l’amour de la Terre, la victoire du Bien contre le Mal, le désir de liberté et la lutte contre le système babylonien.

                La liberté avant tout

Les rastas sont convaincus que Dieu est présent dans le cœur de toutes les personnes qui souhaitent l’accueillir. Un vrai rasta vit à travers les valeurs du rastafarisme ancré en lui, en se dressant contre l’injustice et en partageant des ondes positives autour de lui.

Actuellement, les rastas luttent contre le capitalisme, qu’ils considèrent comme le nouveau Babylone, ainsi que contre la surconsommation et l’emprise du gouvernement. L’esprit Rastafari prône un changement à l’échelle planétaire qui permettrait à tous les humains de jouir de leur droit et de leur indépendance.

 

 

Les valeurs d’un vrai rasta

Au-delà d’une simple religion, le rastafarisme symbolise la volonté d’un peuple opprimé de briser ses chaines. C’est pour cette raison que les vrais rastas, en accord avec leur idéologie, seront toujours des défenseurs de la paix, de nature et de la liberté.

La religion en Jamaique rastafarishop.fr
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la boutique
      Calculer les frais de livraison
      Appliquer le coupon